Pas-de-calais

DLA DU Pas-de-calais

Pas de Calais Actif

  • 23 Rue du 11 novembre 62300 LENS
  • 03 21 42 68 04

Hélène LANSON
Chargée de mission DLA Calaisis, Boulonnais, Audomarois, Montreuillois, 7 Vallées
helene.lanson@pasdecalaisactif.org
06 73 86 07 13

Valentin BANACH
Chargé de mission DLA Bassin minier, Ternois, Arrageois, Artois
valentin.banach@pasdecalaisactif.org
06 15 99 49 38

Présentation

 Pas-de-Calais Actif est un Groupement d’Intérêt Public créé en 1995 sous le nom d’Inseraction 62 et à l’initiative du Conseil Départemental du Pas-de-Calais. Représentant de France Active sur le Pas-de-Calais, il est aujourd’hui présidé par Caroline MATRAT et dirigé par Ludovic CANON. Pas-de-Calais Actif œuvre à l’accompagnement financier des porteurs de projets, des entreprises, des associations. Via ses équipes, il a pour mission de favoriser le conseil, la mise en réseau et la bancarisation des porteurs ; il contribue à la création et la consolidation des emplois sur le territoire. Organisé autour de trois pôles : Pôle Très Petites Entreprises (TPE), Pôle Economie Sociale et Solidaire (ESS), Pôle Travailleurs Indépendants, Pas-de-Calais Actif compte 30 salariés répartis sur plusieurs antennes pour permettre une proximité avec les porteurs et une couverture du territoire (Calais, Saint-Nicolas Lez Arras, Lens siège social du GIP).

Pour le Pôle ESS, Pas-de-Calais Actif propose des outils d’accompagnement ainsi que des outils financiers (garanties bancaires, quasi-fonds propres, prêts participatifs) pour appuyer les structures à tous stades de développement : création, développement, changement d’échelle, rebond.  Pas-de-Calais Actif est l’opérateur départemental du Dispositif Local d’Accompagnement depuis la création du dispositif en 2002. Pour appuyer les structures de l’ESS dans leurs besoins d’accompagnement, deux chargé(e)s de mission sont mobilisés sur le territoire.

Actualité

Accueil

Le/la chargé.e de mission DLA reçoit la structure (ou les structures si l’accompagnement envisagé est collectif) pour un premier temps d’échange et d’information afin d’analyser et de déterminer si la demande entre dans le cadre de l’accompagnement DLA. Cette première rencontre permet également de poser le cadre de l’accompagnement DLA et décider conjointement de poursuivre ou non la démarche. Au stade de l’accueil, si un accompagnement DLA n’est pas pertinent, le/la chargée de mission DLA réoriente la structure vers d’autres acteurs ou ressources de son territoire.